Les précédentes missions de "La Boudeuse" | Terre - Océan
bdsm zone

Les précédentes missions de « La Boudeuse »

La première mission Terre-Océan fut entreprise en 2009 par le trois-mâts d’exploration « La Boudeuse » après le tour du monde de trois années consacrée aux « peuples de l’eau » , de 2004 à 2007.

expe_chercheurs_dor_guyane

Patrice Franceschi, Géraldine Baffour et Paul Le Cann en expédition dans la jungle guyanaise. (photo Frédéric Lammens)

Patrice Franceschi et son équipage sont repartis en 2009 en mission officielle pour le ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Jean-Louis Borloo. La « lettre de mission » remise à Patrice Franceschi par le ministre et ses secrétaires d’Etat Dominique Bussereau et Nathalie Kosciusko Morizet, était comme un écho à travers les siècles de celle que reçu en son temps Louis-Antoine de Bougainville pour lancer sa frégate « La Boudeuse » autour du monde, de 1766 à 1769. Bougainville était alors le premier des navigateurs à emmener avec lui des « savants » – comme on disait en ce temps-là – et, de ce fait, le premier à s’aventurer sur les mers pour des raisons scientifiques et non pas simplement pour des objectifs commerciaux, politiques, économiques, militaires ou diplomatiques.

La première mission Terre-Océan était l’une des réalisations de « terrain » du Grenelle de la Mer dont le point de départ a été donné à bord de La Boudeuse le 27 février 2009 lorsque le navire se trouvait à Paris. Les préoccupations de ce « Grenelle » étaient multiples et reflétaient l’ambition de préserver l’avenir de la planète pour les générations futures : défense de l’environnement et de la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique, développement durable, maîtrise de l’énergie, etc.

Dans ce cadre, cette mission Terre-Océan se consacra aussi bien aux problématiques des océans qu’à celles de la terre elle-même, puisque celle-ci génère des fleuves qui en sont le prolongement. D’où le nom de cette mission qui reliait deux mondes que l’on sépare trop souvent mais qui, en réalité, n’en forment qu’un seul. Car la mer sera certainement l’avenir de la terre, et leur unité la seule manière de bâtir le futur des hommes.

Au-delà des études scientifiques, cette mission Terre-Océan participa aussi du vaste mouvement de sensibilisation du public à ces objectifs environnementaux, avec la volonté, pour sa part, de toujours maintenir l’homme au centre des préoccupations afin de promouvoir une véritable écologie humaniste basée sur le développement durable. Pour ces raisons de sensibilisation du public, l’expédition a produit une série de films et de reportages destinés au grand public, français et étranger, notamment en partenariat avec France Télévisions et l’Agence France Presse.

Thématiques principales

L'entomologiste Adeline Soulier-Perkins

L’entomologiste Adeline Soulier-Perkins (photo Frédéric Lammens)

Environnement, biodiversité, développement durable, modifications climatiques, étude de la biosphère, état des eaux et pollution, observation des territoires, géophotographie, rapport entre les hommes et leurs milieux, protection de l’environnement, dialogue des cultures.



Journal de bord

  • 12/09/15

     

Lire le journal de bord

Mission Terre-Océan

Mission Terre-Océan Tout savoir sur la mission